arrêt-tabac-sport

Sportifs confirmés ou débutants : à fond le naturel !

Le retour des beaux jours est pour beaucoup le moment de reprendre une activité sportive. Pour d’autres, c’est la saison des entraînements intensifs ou des compétitions. Dans tous les cas, certaines règles d’hygiène de vie vous seront indispensables pour que le sport soit source de santé et non de souffrance.

Le sport ça démarre dans l’assiette.

 Pour bien profiter du regain d’énergie printanier, le sportif, surtout débutant ou occasionnel, doit garder à l’esprit que tout exercice physique suppose au préalable une bonne alimentation. De nombreux ouvrages sont consacrés à l’alimentation adaptée au sportif et mettent en avant l’intérêt des sucres, vitamines et oligo-éléments. Attention à l’excès de viandes et de céréales et au manque de légumes verts ! Prudence face aux conseils des diététiciens du sport qui focalisent à l’excès sur les fameux « sucres lLes-sportifs-et-l'alimentationents ». Certes l’organisme en a besoin dans l’effort, mais ne tombons pas dans l’abus. Privilégions une alimentation équilibrée en légumes, céréales complètes et fruits. Le tout en quantité raisonnable ! Il est aussi indispensable d’éviter au maximum les produits raffinés de type pain blanc ou sucre blanc… Ces produits apportent du sucre trop rapidement à l’organisme sans un effet durable. Ils ne vous aideront pas à supporter un effort prolongé et auront tendance à acidifier votre terrain.

Quel que soit le sport que l’on pratique et son niveau, l’essentiel est de protéger son organisme et de choyer ses capacités de récupération. C’est là le point le plus important : il s’agit d’éviter l’usure et le vieillissement accéléré. Qui dit exercice physique dit oxygénation, donc dégagement de radicaux libres, donc apparition d’une fatigue et renforcement du stress oxydatif. Autrement dit : vieillissement accéléré de l’organisme. Pour contrer cet aspect négatif, il est essentiel d’inclure dans son alimentation des produits riches en antioxydants. On les trouvera en priorité dans les fruits et légumes, riches notamment en polyphénols comme les oignons, les pommes de terre, le chou rouge, les salades, les pommes, les fruits rouges, l’orange, le raisin…

Boire ! Mais pas n’importe quoi.

L’hydratation c’est indispensable. Mais attention, ne buvez pas n’importe quoi ! Évitez les boissons dites pour le sport ultra sucrées et souvent pleines de colorants. Pour favoriser une bonne hydratation, il est conseillé de consommer des eaux faiblement minéralisées (résidus à sec inférieur à 300 mg/l) avec un ph proche de 7. Celles-ci élimineront bien mieux les toxines et notamment l’acidité produite par l’activité musculaire. On évitera ainsi les douleurs musculaires, les crampes ou la fatigue.

Les premiers pas…

Vous débutez et vous en voulez ? Naturellement, vous allez avoir tendance à forcer… Mais démarrez en douceur, sinon vous soumettrez votre organisme à de sérieuses difficultés face aux toxines produites par l’effort.

Qu’il s’agisse d’aller marcher, de nager ou de faire un jogging, peu importe, soyez raisonnable et fixez-vous des objectifs atteignables.

A l’aide des plantes, faites une cure dépurative qui vous aidera à évacuer les toxines et n’hésitez pas à utiliser des plantes adaptogènes telles que la Rhodiola ou l’éleuthérocoque. En démarrant ainsi, votre motivation ne s’essoufflera pas.

Pour les sportifs réguliers et confirmés 

Si vous êtes un sportif confirmé, vous devez prendre grand soins de votre alimentation et de votre hydratation. Faites des cures dépuratives à chaque changement de saison ainsi que des cures désacidifiantes. Aidez votre corps avec des plantes adaptogènes avant et pendant les grandes compétitions ainsi que de la spiruline pour éviter les carences en nutriments. Sachez prendre le temps de vous reposer, de ne pas brusquer votre organisme et de respecter les temps de récupération de votre corps.

Les dangers de l’excès de sport : comment s’en protéger

Sportifs-et-hygiene-de-vieDans son livre, « Les combats de la vie / Mieux que guérir, prévenir » (Ed. JC Lattès) consacré en grande partie aux méfaits du stress oxydatif, le Pr. Luc Montagnier met en garde les sportifs. Dans un chapitre intitulé « Trop de sport nuit à la santé », on peut lire : « Quand nos muscles travaillent intensément, l’organisme subit assez rapidement une carence en oxygène : les mitochondries de nos cellules musculaires chargées de fournir l’énergie (…) se mettent à produire davantage de radicaux libres. (…) Le sportif assidu ou professionnel qui boucle ses 200 km à vélo tous les jours ou s’inflige régulièrement un marathon augmente considérablement son besoin de récupération.

Et pendant ce temps, il est en stress oxydant avec tous les dégâts que cet état prolongé peut provoquer. Ceci explique pourquoi beaucoup de grands sportifs meurent prématurément de cancers ou de maladies nerveuses dégénératives comme la sclérose latérale amyotrophique. Luc Montagnier met en avant l’intérêt d’une complémentation raisonnée en antioxydants : « Les antioxydants n’augmentent pas les performances des sportifs, ne dopent pas, mais facilitent leur période de récupération et évitent les effets néfastes de l’effort musculaire à long terme. Leur prise est donc indispensable pour la récupération après l’effort. »

En conclusion…

Le sport est un merveilleux outil pour rester en forme, garder le moral, conserver la ligne et privilégier un bon sommeil. Reste que comme toutes bonnes choses, il faut savoir équilibrer la dose, accompagner son corps et garder toujours en tête que le sport doit rester un plaisir.

Si vous souhaitez profiter de conseils personnalisés gratuits, contactez notre naturopathe.

3 réflexions au sujet de « Sportifs confirmés ou débutants : à fond le naturel ! »

  1. Ping : Sportifs confirmés ou débutants :...

  2. Ping : Solutions pour mincir : la méthode anti-méthodes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>