Tesla

Le 21e siècle sera celui de l’écologie… Et ceci grâce à vous tous !

En janvier 2013, j’ai eu la chance d’apprendre qu’une nouvelle entreprise (une startup comme disent les jeunes), installée en Californie, commençait à proposer sur le territoire Français la vente d’une voiture électrique avec une grande autonomie, de plus de 500 kms. Aujourd’hui, cette entreprise inconnue du grand public à l’époque, est devenue une référence mondiale : vous l’avez certainement reconnue, je veux parler de Tesla et de son charismatique dirigeant, Elon Musk.

Eh bien voyez-vous, il y a bientôt 5 ans, Natura Mundi a fait confiance à cet homme et à sa voiture et nous nous sommes portés acquéreurs d’une Tesla Model S qui nous a été livrée seulement en février 2014. Depuis, plus de 200.000 kms ont été réalisés en voiture électrique et nous avons même pu réduire drastiquement nos déplacements en avions. Nous avons ainsi amélioré indubitablement notre bilan carbone.

Natura Mundi a pour vocation de proposer des produits de santé naturels, je ne vous apprends rien. Mais à travers l’achat de cette voiture en 2013, nous avons élargi notre démarche santé : cet achat va contribuer à forger un nouveau monde, et celui-ci va avoir très bientôt  un retentissement considérable sur la santé de tous : il y a eu à travers le monde environ cent mille personnes qui ont fait comme nous, acheter une voiture à Tesla et ainsi leur témoigner notre soutien. Résultat, Tesla a eu les moyens de se développer et a aujourd’hui un projet de construire une voiture bien moins cher, et qui va révolutionner notre quotidien. D’ici deux ans, peut être trois… la voiture électrique de Tesla dite Model 3 sera disponible partout en Europe. Fiable, durable et économique elle sera surtout écologique : il n’y aura plus d’excuse pour aller polluer les centres villes, plus d’excuse pour continuer à jeter du carbone dans l’air… un carbone fossile d’ailleurs. En octobre 2017, l’agence européenne pour l’environnement estimait le nombre de décès prématurés en Europe à cause de la pollution atmosphérique à 500 000 morts par an.

Prochainement, en achetant des batteries stationnaires, elles aussi fabriquées par cette même entreprise, et en équipant de tuiles photovoltaïques le nouveau bâtiment que nous prévoyons de construire d’ici quelques années, c’est tout notre personnel qui pourra bénéficier d’une recharge gratuite pendant les heures de travail. A terme, notre consommation énergétique deviendra totalement renouvelable. Car elle intègrera aussi le chauffage, et les déplacements… C’est donc un pas de plus que ce que nous faisons déjà en achetant de l’électricité à Enercoop, le fournisseur de référence en énergies renouvelables.

Mieux ! Notre capacité à produire de l’électricité pourra servir à recharger des voitures électriques pour les gens de passage ou à mettre à disposition sur le réseau Enedis de l’énergie stockée nécessaire devant une pointe de consommation. Finalement, nous nous sommes opposé au compteur Linky, et on avait raison : jamais ce dernier ne pourra s’adapter à notre configuration. Et pourtant, notre installation ne sera pas unique… Elle va même se généraliser partout.  Dans toutes les grandes zones d’activités (là où il y a des grandes surfaces à couvrir de tuiles photovoltaïques), mais aussi très rapidement chez le consommateur que nous sommes tous. Et Ô surprise, ce consommateur sera justement propriétaire d’une … voiture électrique, et avec un peu de chance il optera aussi pour une batterie fixe complémentaire…

Le paysage énergétique que nous voyons aujourd’hui va bientôt changer. Il va changer parce que de plus en plus de voitures se rechargeront sur des bornes à domicile ou au travail. Il va changer parce que certaines de ces bornes seront disponibles pour les autres voitures en transit si besoin. Il va changer parce que nous n’aurons plus besoin de transporter sur de grandes distances des quantités astronomiques de MWh fabriquées dans des centrales démesurées. Mais il va surtout changer (on n’ose pas le dire haut et fort) parce que le prix du KWh d’origine solaire est cette année devenu moins cher que celui du nucléaire… Le solaire a gagné la bataille, la voiture électrique aussi.

Finalement, ce 21e siècle s’annonce bien. Un ami m’avait dit un jour : « le 21 e siècle sera celui de l’écologie ou ne sera pas… ». J’en suis sûr aujourd’hui, il sera celui de l’écologie ! Et ceci grâce à des démarches militantes comme faire confiance à Enercoop, ou à Tesla. Et vous, fidèles clients de Natura Mundi, vous y avez grandement contribué. Ce 21e siècle sera celui de l’écologie aussi grâce à votre fidélité !

4 réflexions au sujet de « Le 21e siècle sera celui de l’écologie… Et ceci grâce à vous tous ! »

  1. poras

    je suis dubitatif dés lors qu’il est necessaire d’avoir recours a l’electricité,celle ci tant pour sa production que
    son utilisation est gourmande en minerais dont certain rares et present dans des aires géographiques limitées et donc en proie a des enjeux colossaux qui génerent des dérives sociales économiqes ,écologisues graves( voir le dernier ‘cash investigations) et hors de tous controles
    PORAS JC

    Répondre
    1. Natura Mundi

      Parce que pour fabriquer des voitures thermiques qui ne durent que 300.000 kms, le problème n’est pas le même ? Il est même pire vu que la voiture électrique réalisera à minima 1 million de kms, et que la batterie disposera d’une seconde vie… Et d’ici là, on aura avancé sur les technologies de recyclage du lithium, qui sont déjà expérimentalement au point !

      Jean-François Astier

      Répondre

Répondre à poras Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>