Gluten

Gluten: faut-il le supprimer ?

La mode des régimes bat son plein ! On mange sans ceci ou sans cela… Récemment, le gluten est devenu la nouvelle bête noire car on l’accuse de provoquer de nombreuses maladies. Faut-il le supprimer purement et simplement ?

C’est quoi le gluten ? Le gluten est un complexe de protéines présent dans le blé et ses proches cousins comme le kamut, le petit ou le grand épeautre. On en trouve également dans le seigle, l’avoine et l’orge. C’est grâce au gluten que notre pain est bon et lève facilement.
Si le gluten est une substance naturelle, pourquoi l’incriminer ? Pour le savoir, il faut d’abord répondre à la question suivante : le gluten d’aujourd’hui est-il le même que celui de nos ancêtres ?

Gluten, de l’ange au diable…

Durant des millénaires, le gluten n’a causé aucun problème de santé à qui que ce soit…ou presque. Puis on a cherché à rendre les productions plus rentables en hybridant le blé au fil des générations. Ce fut le début dglutene sa dénaturation qui s’accéléra à vitesse grand V dès les années 1970 avec les manipulations génétiques. Le but étant de rendre le blé résistant aux pesticides. A l’origine, son capital génétique était de 14 chromosomes. Aujourd’hui, notre céréale en compte 42* ! Qu’est ce que cela signifie ? Que le blé moderne qui compose notre bonne baguette « traditionnelle » est un OGM, un organisme génétiquement modifié ! Dur dur pour un français de remettre en question la baguette de pain mais c’est pourtant la vérité. Est-ce si grave ? Voyons quelles sont les répercutions sur notre santé.

* Source : « Comment le blé moderne nous intoxique » de Julien Venesson, Éditions Thierry Souccar, 2013. Vous pouvez vous procurer le livre ici.

Gluten : sensibilité ou intolérance ?

Si vous souffrez du syndrome du colon irritable, de maux de tête inexpliqués, de fatigue alimentation et glutenchronique, de neuropathie ou d’une maladie grave comme la sclérose en plaque ou une maladie auto-immune, vous avez tout intérêt à tester un régime sans gluten. En quelques semaines, vous saurez si vos symptômes ont diminué ou non. Si c’est le cas, on dira que vous souffrez d’une sensibilité au gluten.
Elle est à différencier de l’intolérance appelée « maladie cœliaque» qui est plus rare. Dans ce cas les manifestations sont plus évidentes et le régime sans gluten est une nécessité. On estime qu’1 % des européens sont touchés par cette maladie.

Pour la sensibilité, la proportion et bien plus grande car on parle de 10 à 40 %. Si vous êtes dans le lot, il est donc temps de réviser votre alimentation. Vous êtes en bonne santé ? Que faire alors ?

Gluten : faut-il crier au loup ?

Ne soyons pas alarmistes ! Tout est une question de quantité et de fréquence. Surtout, les choix que nous faisons en matière d’approvisionnement sont capitaux. Il existe des blés moins transformés, notamment dans les filières biologiques qui sont mieux tolérés. On trouve dans les magasins spécialisés des variétés anciennes, plus pauvres en gluten ou moins transformées. Le petit épeautre ou le kamut sont les plus connus mais il en existe beaucoup d’autres. Certains agriculteurs vont jusqu’à cultiver 200 variétés de blés comme nous l’explique ici un agriculteur. Il est donc possible de manger du bon pain ou de trouver de la bonne farine, d’une qualité hautement supérieure aux blés industriels.
Faire appel aux bons producteurs et aux bons circuits de distribution permet de remettre du bon sens dans notre alimentation. Sans obligatoirement crier au loup avec le gluten !

 

2 réflexions au sujet de « Gluten: faut-il le supprimer ? »

  1. Yves paris

    Merci pour article sur le gluten.
    Je souhaiterai justement sans me passer de gluten trouver des producteurs, meuniers et boulangers qui respectent une qualité nutritive du pain. Comme l usage des bles anciens, du levain de l usage limité des additifs. Mais où les trouver en île de France? Pouvez vous m aider ? Par un nom de réseau ou un portail ou des adresses…
    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>