jeunesse

Rester jeune avec des méthodes naturelles ? C’est possible !

Si on vous dit : « tiens, t’as l’air jeune, toi ! ». C’est peut-être qu’on voit en vous une jeunesse intérieure qui transparait sur votre apparence. Jeunesse devient alors synonyme de bonne santé. Eh oui ! Lorsqu’on s’éloigne de la jeunesse « facile » de nos 20 ans, il est utile et nécessaire d’entretenir notre jeunesse intérieure…

Vieillir, c’est normal… mais pas trop vite !

Notre organisme est équipé pour se préserver des dommages du temps. Pourtant, il existe un phénomène capable de faire tomber les protections : c’est le stress oxydatif. Ce mécanisme se produit naturellement dans notre corps lors de la fabrication d’énergie au niveau cellulaire avec l’oxygène, mais il est largement aggravé par notre mode de vie moderne (toxines, polluants, sédentarité…).
Le stress oxydatif produit des radicaux libres, des molécules capables de détruire nos membranes cellulaires ou de déstructurer notre ADN. Le vieillissement cellulaire peut se voir sur la peau par les taches pigmentaires ou les rides. Mais il agit aussi là où on l’attend moins par exemple par une baisse d’énergie dans le quotidien. On le tient aussi pour responsable de maladies dégénératives comme Alzheimer, Parkinson ou le cancer.

Pour avancer en âge sereinement on peut donc :

๏ Pratiquer une activité physique régulière.
๏ Apporter des nutriments pour nos membranes cellulaires.
๏ Lutter contre le stress oxydatif par l’apport d’antioxydants.

Bouger pour rester jeune oui, mais de façon modérée !

Sport-pour-rester-jeuneContrairement à ce que l’on pourrait penser, l’activité physique est une des premières sources de stress oxydatif. En effet, la présence accrue d’oxygène au niveau cellulaire est source de radicaux libres. Mais il est prouvé que le sport pratiqué de façon non intensive permet d’augmenter la réponse anti-oxydante de l’organisme. Autrement dit, faire du sport pour le plaisir et sans excès aide à rester jeune. Sans compter que le mouvement améliore l’élimination des toxines, à l’origine de stress oxydant.

Si vous souhaitez approfondir sur la thématique du Sport, découvrez aussi notre article « Sportifs confirmés ou débutants, à fond le naturel »

Nourrissez vos membranes pour rester jeune

Conserver-sa-jeunesseNos membranes cellulaires sont constituées majoritairement d’acides gras insaturés. Il faut donc à tout prix éviter les carences. Consommer des huiles végétales riches en oméga 3 sera une très bonne idée : huiles de lin, de chanvre ou de noix en sont richement pourvues. Mais cela n’est pas toujours suffisant. Car pour que notre organisme puisse les utiliser, on ne doit souffrir d’aucune autre carence notamment en vitamine B et en minéraux qui sont utiles pour la transformation enzymatique. Il existe des acides gras très facilement utilisables par notre corps car ils n’ont pas besoin de passer par cette étape, ce sont ceux du type EPA et DHA retrouvé dans les poissons gras ou les œufs de hareng. Faites-en des cures régulièrement dans l’année.

Consommez des antioxydants pour rester jeune

Les antioxydants sont des molécules naturellement présentes dans tous les végétaux colorés. Ils piègent les fameux radicaux libres et les empêche de continuer leur course destructrice. Ils sont donc recommandés en cas de stress oxydatif. Consommez régulièrement des fruits et légumes frais, crus et colorés. Voici quelques exemples : poivron rouge, épinard, persil, brocoli, chou rouge, tomate séchée, pomme, baies diverses, mangue, agrumes, kiwi…
Des cures de compléments alimentaires concentrés sont utiles en cure 2 à 3 fois par an ou en alternance toute l’année.

Restez jeune, finalement c’est tout naturel !

Une réflexion au sujet de « Rester jeune avec des méthodes naturelles ? C’est possible ! »

  1. Grim Jean Paul

    Bonjour,

    Toujours agréable et interressé de vous lire.
    Je serais tenté d’ajouter à ces informations une alimentation cohérente avec les saisons ( les dictons qui font peut-être sourire aujourd’hui )
    Je suis convaincu du lien entre ce qu’apportent la nature et les saisons, par exemple,les fraises à la fin du printemps et les pommes en automne et hiver.
    Pour mon cas j’accompagne tout cela depuis quelques années par la prise de rhodiola une semaine sur deux toute l’année. C’est pour moi le « cadre » de départ. A cela peut s’ajouter des opérations ponctuelles de compléments quand je ressens l’envie ou le besoin de prendre qqch.
    Enfin le sport ou l’activité en général sont les meilleurs moyens pour gérer notre organisme qui vieillit . Une prise de sang tous les 6 mois me fournit les indicateurs nécessaires au suivi avec mon médecin traitant. Cela m’a permis de contrer mon cardiologue qui voulait me faire prendre des statines se justifiant des analyses et des hypothétiques gains issus de tableurs excell ( faire baisser de 0.1 mon taux de chlolestérol !!!! )
    Tout cela pour dire qu’il est important qu’il y ait d’autres gens qui explorent ou défendent d’autres voies pour nous accompagner.
    Cordialement
    JP GRIM

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>