Vertus-épices

Ces épices qui nous soignent

Elles évoquent le troc et la diplomatie mais surtout les voyages et la découverte de nouvelles contrées. Bien plus que de plaisants assaisonnements, les épices nous apportent la santé… au quotidien. Prêts pour un petit tour du monde ?

Couleurs et senteurs des épices

Vertus-épicesTout d’abord, ne vous figez pas seulement sur leurs vertus. Les épices sont l’occasion de libérer votre créativité culinaire car elles ravissent autant par leurs couleurs que par leurs parfums. Chacun fait comme il le veut. On les utilise seules pour leur particularité ou on raffole des mélanges traditionnels, Currys, Colombo, Tandoori, Raz el hanout, Massalé, Garam massala… la liste est longue ! Explorons ensemble quelques épices incontournables que vous pouvez vous procurer ici.

Le gingembre, racine musclée

Le gingembre est un puissant tonique de la digestion. Il lutte d’ailleurs contre la nausée, même chez la femme enceinte. Tonique en premier lieu de l’estomac, il stimule également la salivation et l’écoulement de la bile. On apprécie aussi son effet anti-inflammatoire et antiseptique  reconnu. Son goût apporte une touche de fraicheur et de piquant dans les plats.

Le cumin, ami des intestins

Depuis des siècles les herboristes recommandent le cumin pour réguler les déséquilibres intestinaux. On dit que la graine est carminative, c’est à dire qu’elle réduit les fermentations et chasse les gaz et également antispasmodique. Tout ce qu’il faut pour un intestin apaisé ! C’est pour cette raison qu’on le trouve souvent dans les plats ou aliments lourds à digérer comme la choucroute ou certains fromages. Son goût est puissant et peut être un peu déplaisant avant la cuisson mais après, il est très agréable et rappelle un peu la noisette.

Le curcuma, pompier du corps

Les éloges qu’on porte au curcuma sont bien fondées. De nombreuses études démontrent son effet anti-inflammatoire. Sous forme concentrée, il est même capable de rivaliser avec certains médicaments. Il diminue les inflammations de toutes sortes et les douleurs qui les accompagnent. C’est également une grande source d’antioxydants. Pour améliorer l’assimilation d’un de ses principes actifs majeurs, la curcumine, pensez à ajouter un tour de poivre du moulin. C’est bien lui qui colore en jaune les mélanges de Curry, le Colombo ou le Raz el hanout.

La cardamome, douceur digestive

Ses gousses vertes renferment de petits grains noirs d’un arôme incomparable. Leurs vertus digestives sont très utiles. Certains de ses constituants favorisent en effet la prolifération des bonnes bactéries intestinales, calment les spasmes et permettent de bien digérer. Pensez à écraser les grains noirs pour exalter les saveurs. La cardamome se marie aussi bien avec les plats sucrés que salés.

Le piment de Cayenne, roi des antidouleurs

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le piment calme très efficacement les douleurs en application locale. La capsaïcine qu’il contient provoque d’abord une sensation de brûlure mais survient très vite une insensibilisation nerveuse. La douleur disparaît comme par enchantement. Utile donc pour les douleurs articulaires, en cas de douleur de gorge ou de douleur d’herpès. Pris par voie orale, il faut bien sûr être raisonnable pour ne pas irriter les muqueuses digestives mais à dose normale, il stimule l’activité de l’intestin.

Le clou de girofle, les bactéries n’y résistent pas !

C’est bien le clou de girofle qui produit l’eugénol, cette fameuse molécule qui embaume tout les cabinets dentaires. Utilisez donc la version brute, le simple clou pour les mêmes indications, c’est à dire en cas de douleur dentaire ou d’infection. Cela n’exclut pas bien sûr la visite chez votre dentiste mais coincer un clou au bon endroit peu faire patienter jusqu’au prochain rendez-vous.
Son effet anti-infectieux est dû aux composés phénoliques qu’il contient. Ils sont très puissants mais présentent l’inconvénient d’être très irritants pour la peau et les muqueuses. Utilisez-le sur des courtes durées. Sous forme d’huile essentielle, diluez-le impérativement.

 

Une réflexion au sujet de « Ces épices qui nous soignent »

  1. Joëre Monique

    Merci pour ces précieux conseils concernant les épices.
    J’en consomme une grande quantité, mais oublie souvent leurs différents bienfaits.

    Bien cordialement.
    .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>