calculs-renaux

Calculs rénaux : comment les éviter ?

Même si on aime les maths, on n’aime rarement les calculs… rénaux ! On les appelait autrefois « pierre aux reins » et on ne savait pas très bien d’où ils provenaient. Aujourd’hui on sait beaucoup de choses à leur sujet et surtout comment les prévenir…

Calculs rénaux : qu’est-ce que c’est ?

Les médecins nomment lithiases ces cristaux agglomérés qui forment les calculs. Ce sont comme des pierres plus ou moins grosses qui présentent toujours le risque de se coincer dans les canaux étroits du système urinaire en provoquant de vives douleurs, c’est la colique néphrétique.

Mais de quoi sont formées les pierres ? De grains de sable. Et de quoi sont formés les grains de sable ? De minéraux… En réalité ces calculs sont constitués d’une association d’éléments acides et de minéraux basiques. C’est important à comprendre, car tous les calculs rénaux sont la conséquence d’un excès d’acidité qui doit être tamponné par des minéraux basiques. Ce couple physico-chimique d’acide + base donne naissance à la formation de cristaux et d’eau. Les reins jouant un rôle de filtre, comme le tamis à sable d’un enfant, la formation de calculs se produit à 90 % dans les reins, plus rarement dans le circuit urinaire.

Tarir la source…

calculs-renauxSaviez-vous que dans plus de 80% des cas, ces calculs sont de nature calcique ? Mince alors, on nous dit pourtant de consommer beaucoup de calcium et de laitages… C’est toute l’ironie des recommandations officielles qui voudraient nous faire croire que le calcium issu du lait est bien assimilé ! En réalité, c’est la première source à éviter lorsqu’on souffre de calculs rénaux d’origine calcique (oxalate ou phosphate de calcium). Supprimer les aliments riches en acide oxalique comme les épinards, le chocolat ou le thé peut s’avérer insuffisant car c’est d’abord un déséquilibre intestinal qui est généralement en cause. En effet, un microbiote en mauvaise santé ne peut « digérer » correctement l’oxalate de calcium, lui-même fabriqué en interne, qui circule ensuite pour se lier à des minéraux basiques et former des calculs.

Pour les lithiases uriques, moins fréquentes, on limitera les aliments riches en acide urique comme la viande rouge ou la charcuterie.

Soutenez les bonnes fonctions

calculs-renauxDans tous les types de calculs, il est bien sûr conseillé de boire suffisamment. En plus de cela, on optera pour une alimentation riche en végétaux et limitée en produits animaux, pourvoyeuse d’un excès de calcium (laitages notamment) et d’un excès d’acidité. C’est la première action positive qui jouera sur le microbiote car les fibres végétales nourrissent nos bonnes bactéries intestinales. On peut renforcer le travail de rééquilibrage par un apport de ferments lactiques.

En parallèle, il est toujours important de chouchouter notre fonction rénale. Suis-je fatigué avec des urines claires et trop fréquentes ? Alors peut-être qu’une cure de plantes fortifiantes me sera bénéfique. Natura Mundi propose une tisane très originale qui se consomme d’une façon particulière, c’est la tisane équilibrante rénale. Renseignez-vous !

En prévention, il est recommandé de stimuler de façon plus directive cette fameuse fonction avec l’aide de plantes diurétiques. Mais attention, jamais en présence connue de calculs car ces plantes pourraient faire migrer l’un d’entre eux et entrainer des complications. Les plantes diurétiques doivent être réservées uniquement dans un cadre préventif, excepté en cas de prescription d’un spécialiste.

L’aubier de tilleul, le chiendent ou la genièvre, présents dans la tisane dépurative sont d’excellents soutiens. Le frêne, la feuille de cassis ou de bouleau de la tisane acidose sont également intéressants.

Vous le voyez les solutions existent, et la prévention est toujours le meilleur gage de santé !

 

Une réflexion au sujet de « Calculs rénaux : comment les éviter ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>