congres-des-herboristes-bilan

Congrès des herboristes 2014 : découvrez le bilan !

Quand les herboristes prennent la parole…

Herboriste ? Un métier d’avenir ! Voilà quelle était la thématique ambitieuse du 2ème congrès des herboristes qui s’est tenu à Lyon les 17 et 18 mai derniers. Au cœur du parc que la tête d’or, des herboristes chevronnés se sont retrouvés pour parler de leur métier et prendre des dispositions concrètes pour la réhabilitation du diplôme d’herboriste, disparu sous Pétain depuis 1941.
Augustin de Livois de l’IPSN* à introduit le Congrès des herboristes suivi de Jean-Marie Pelt, ethnobotaniste renommé qui a fait voyager le public des molécules actives des plantes, aux connaissances des chamanes. Quel voyage ! Puis d’autres herboristes comme Patrice De Bonneval, Michel Pierre, Gilles Corjon, Jean-François Astier ou Anny Mcintyre, herboriste anglaise ont aussi pris le micro, seuls ou lors des tables rondes qui se sont succédées dans une ambiance plus que conviviale.

Une belle surprise…

Lors de ces deux jours, une belle surprise attendait les congressistes : la création en direct de la FCongres-des-herboristes-2014-bilanédération des écoles d’herboristerie ! Patrice de Bonneval, directeur de l’Ecole Lyonnaise des Plantes Médicinales, Jean-François Astier fondateur de l’Ecole française d’herboristerie, Claudine Luu fondatrice de l’IMDERPLAM, Ferny Crouvisier de l’Association pour le Renouveau de l’Herboristerie, Josiane Prunier de l’Ecole des plantes de Paris et Jean-François Malgorn de CAP Santé, l’Ecole Bretonne d’Herboristerie en était les signataires et se sont engagés ainsi à unir leurs forces.

 

A venir pour le prochain Congrès des herboristes !

Congrès-des-herboristes-2014-bilanBeaucoup de travail en perspective pour ces six écoles avec notamment la création d’un tronc commun de formation. Une étape qui apparaît indispensable pour montrer aux responsables politiques le haut niveau de compétences des élèves formés à l’herboristerie.
Deuxième temps fort de ce week-end : la mise en place d’un groupe de travail a été annoncée pour la création d’un syndicat des herboristes. Le premier objectif sera la création d’un livre blanc qui sera présenté dès que possible au gouvernement. Un des moyens pour avancer sur la création d’un diplôme adapté au contexte actuel. Car ce qui est ressorti très souvent durant ces deux jours, c’est que l’herboristerie crée de l’emploi. Reste à l’encadrer par des compétences qui sont déjà là, et à officialiser cette discipline. Les consommateurs en sont demandeurs…
Ces deux jours là, on a senti souffler un vent d’optimisme et d’espoir et tous les congressistes sont repartit avec les voiles gonflées à bloc. Les herboristes sont en marche !
Rendez-vous en 2015 à Toulouse pour le prochain congrès…

* Institut de Protection de la Santé Naturelle : www.ipsn.eu

8 réflexions au sujet de « Congrès des herboristes 2014 : découvrez le bilan ! »

  1. lemaire christian

    Je suis très heureux de constater que l’herboristerie que j’ai connu depuis mon plus jeune age renait avec vigueur sous l’impulsion de courageux pionniers.
    toutes mes félicitations.

    Répondre
  2. dubus

    Quel plaisir de sentir frémir l’herboristerie! Elle nous l manquait cruellement. et avec la tristesse de voir s’évanouir toutes ces bonnes astuces et tradiions pour nos petits boos qutidiens;
    bravo à tous ceux qui se sont associés pour une blelle réussite, un savoir ajusté à notre temps présenyt, des emploi pleins de senteurs!
    merci d’avoir répondu à nos attentes;

    Répondre
  3. Natura Mundi Auteur de l’article

    Merci beaucoup pour vos commentaires et votre soutien, c’est ensemble que nous parviendrons à la reconnaissance de l’herboristerie et du métier d’herboriste en France. MERCI.

    Répondre
  4. Laurence

    Toutes mes félicitations pour ces formidables initiatives !
    J’ai hâte d’en savoir davantage sur ces formations et voir renaître ce métier, cette passion, au grand jour et pour le bien de nos contemporains !

    Répondre
  5. BARDIN

    oui nois espérons que cette discipline soit enfin reconnue à sa juste valeur
    bravo à votre mobilisation pour que vive l’herboristerie

    Répondre
  6. durand noëlle et fernand

    merci à tous ces passionnés et volontaires qui prennent du temps pour que revive officiellement le métier d’herboriste et qu’enfin nous puissions bénéficier de conseils avisés partout en France.

    Répondre
  7. BORDERIE Thierry

    Super. Mais maintenant éviter les écueils suivants: 1) Les déchirements internes pour le pouvoir. 2) Les compromissions avec les diverses instances qui ne seront que des chausses trappes déguisées (voir le déculottage stérile et humiliant des ostéo et de la médecine chinoise 3) La lâcheté de na pas oser transgresser. Quand la loi est immorale c’est un devoir d’ y résister…Bonne chance. Mon combat est le votre dans d’autres domaines.

    Répondre
  8. Natura Mundi Auteur de l’article

    Merci Thierry pour votre commentaire. La volonté du Congrès est justement d’unifier les différentes pratiques de l’herboristerie. Nous souhaitons comme vous que ces avancées se fassent dans un climat serein. Il faut surtout poser les bases de ce que l’on entend par herboristerie fixé par la prochaine création du livre blanc de l’herboristerie.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>